Tablette ordinateur blended learning

Tout savoir sur le Blended Learning

LinkedIn
Facebook
Facebook

Alors que nous connaissons l’accroissement des formations 100 % digitales, certaines entreprises regrettent le manque de contact humain. Le blended learning apparaît alors comme le compromis entre les adeptes du numérique et ceux du présentiel. Incarnant une des nouvelles tendances de formation au XXIe siècle, il offre de multiples avantages qui séduit les entreprises. 

Le blended learning, qu’est ce que c’est ?

Le blended learning, aussi appelé apprentissage mixte, combine la formation e-learning et la formation en présentiel. N’imposant pas de mode d’apprentissage particulier, il permet de prendre les meilleurs côtés de ces deux méthodes. La formation devient alors sur-mesure, flexible et évolue constamment afin d’adopter les nouvelles technologies, plaçant ainsi l’apprenant en tant que premier acteur et bénéficiaire de sa formation.

De nombreux avantages qui optimisent l’apprentissage

D’une part, la formation en présentiel, plus classique, offre une certaine richesse de contenu (partage d’expérience du formateur) et permet des échanges et des interactions entre participants et formateurs. D’autre part, l’e-Learning donne à la formation plus de flexibilité, de personnalisation et d’organisation, tout en réduisant les coûts. Ainsi, les avantages du blended learning sont nombreux. 

Toutes les combinaisons sont possibles : en effet, il est possible de privilégier le côté présentiel de la formation et d’y inclure des QCM ou des exercices en e-Learning. À l’inverse, il est aussi possible de prioriser l’e-learning et d’inclure quelques sessions en présentiel permettant aux apprenants d’échanger entre eux et avec le formateur. La formation s’adapte à l’environnement et au métier des apprenants. 

Le blended learning accorde aussi plus d’indépendance aux employés : les modules e-learning sont personnalisés et peuvent être étudié au rythme des apprenants. L’accès aux ressources est facile, rapide et centralisé sur le portail de l’apprenant et lui permet de poursuivre sa formation quand il veut et où il veut. De plus, le taux de réussite sur des formations de blended learning est plus élevé qu’avec des formations de type 100 % MOOC ou 100 % présentiel. 
Avec une bonne utilisation des outils de reporting des LMS, les formateurs déterminent les niveaux des apprenants afin d’effectuer un suivi personnalisé et d’adapter leurs contenus en présentiel. 

Des obstacles persistent

Toutefois, certaines contraintes sont à prendre en compte : en effet, il est souvent difficile pour des personnes peu digitalisées de s’y retrouver avec le blended learning. Pour ces apprenants, le blended learning à majorité présentiel est alors privilégié ainsi que la mise en place d’un accompagnement poussé et quotidien. 
Autre limite : certaines entreprises n’autorisent pas le visionnage des vidéos sur le lieu de travail. La formation est alors vue comme un « loisir », et n’est pas forcément prise au sérieux par les apprenants. 
Un dernier obstacle pourrait être la résistance des syndicats qui considèrent que l’apprentissage doit se faire sur le temps de travail, l’accès à la formation de chez soi est alors mal vue. 

Bénéfique pour l’entreprise et les employés, la formation blended learning offre ainsi un apprentissage efficace, souple, pratique et responsabilisant l’apprenant.

LinkedIn
Facebook
Facebook
Comments are closed.